Le départ de France

Départ de france, les adieux

Le grand départ : les larmes et tout et tout !

Pas de retour arrière possible

Nous avons tout quitté : disons que nous n’avons pas prévu de pied à terre pour revenir en France si l’envie nous en prend. Après mure réflexion, nous avions décidé de louer notre maison dans les Vosges, nous l’avons bien sur mis en agence. Aucun problème pour trouver des locataires. C’est notre première expérience de location en tant que propriétaire, nous avons entendu tellement de mésaventures de propriétaire que je croise les doigts pour que ça se passe bien ! Surtout qu’à l’autre bout du monde ce n’est pas facile à gérer et que nous n’avons (presque) personne pour gérer sur place.

Plus d'attaches matérielles

Fruits des brocanesEn l’espace de 4 mois, nous nous sommes séparés de presque tout ce que nous possédions : nous avons gardé seulement 5m3 pour le container et nous avons vendu, donné ou bradé le reste. Une maison de 100m2 avec autant de surface en cave, ça en fait du bazar à vider ! Nous avons passé une bonne partie de nos weekend à vider, vider, vider : le personnel de la déchetterie nous connait bien.

J’ai fait pour la première fois de ma vie des brocantes (ça fait un drôle d’effet de voir toutes ses affaires avec tant de souvenirs par terre à les brader). J’ai découvert MarketPlace : un genre de bon coin mais tellement plus efficace ! Pour ceux qui sont friands des réseaux sociaux, je dois vous paraitre « has been » mais c’est tellement facile de vendre des choses par Facebook et tellement réactif ! Sur ce coup-là, je me suis dit que le bon coin avait du retard, j’ai du vendre 90% de nos affaires sur MarketPlace et le reste sur le bon coin.

Bref en quelques mois, nous nous sommes retrouvés sans meuble, sans voiture, sans rien, juste une maison vide !... C’est assez déstabilisant, surtout quand on ne sait absolument pas où on va atterrir… Tout s'est assez bien vendu, la seule chose que je regrette, c'est la vente de la voiture, je pensais la vendre très facilement, je l'ai donc mise en vente 6 semaines avant de partir, mais c'était trop tard, nous avons donc du la brader durant notre dernière semaine en France.

Le moment des adieux a sonné

Au revoir aux amis, familleTriste moment que de dire un "au revoir" déguisé en adieu à ses amis. Bien sur, on savait qu’on allait garder contact et se donner des nouvelles, etc, mais à nos âges, on sait bien que l’adage « Loin des yeux, loin du cœur » est tellement vrai ! Nous allons vivre chacun de notre coté de nouvelles choses et le temps va faire son effet. Cela n’enlève en rien l’attachement que nous avons développé envers nos amis vosgiens mais le fait est là. Malgré cela, je sais que ça sera un grand plaisir de vous revoir chers vosgiens et de partager un apéro !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *