La santé en Malaisie

jeune maman à la maternité avec son bébé en Malaisie

L'un des systèmes de santé les meilleurs au monde

Après près de deux ans en Malaisie, quelques bobos mais pas de grosse galère, il est temps de vous faire un retour sur le système de santé local. Quelque soit votre âge, s’expatrier dans un nouveau pays (voir dans un nouveau continent), implique de se renseigner sur le système de santé. Quel est le niveau du corps médical ? Y a-t-il un fonctionnement à deux vitesses ? Comment choisir entre assurance locale ou assurance internationale ? Combien ça coute ? En croisant notre expérience sur le terrain avec celle des conseillers du site www.international-sante.com (spécialiste des mutuelles pour expatriés), nous allons répondre à toutes ces questions !

Le système de santé en Malaisie

A ma grande surprise, j’ai découvert que le système de santé en Malaisie est l’un des meilleurs au monde (voir l'article de Worldofbuzz sur ce sujet), avec des installations ultramodernes dans les hôpitaux publics et privés, et des médecins très bien formés. Par conséquent, il n’est pas difficile de trouver un médecin de qualité, anglophone ou parlant d’autres langues.

Facade de l'hopital Columbia à Kuala Lumpur

Nous avons dû nous rendre à plusieurs reprises dans différents hôpitaux privés et nous n’avons jamais été déçu : rendez-vous rapide quelque soit la spécialité, locaux modernes et propres, personnel accueillant, médecins compétents et à l’écoute. Si vous avez besoin d’une écho ou d’une radio, ils vous la font sur le champs suivi du diagnostic et d’une ordonnance avec les médicaments à retirer dans la pharmacie de l’hôpital. Le service est rapide et efficace. Je n’ai pas eu l’occasion de tester les urgences.

La qualité de soins médicaux et leurs tarifs modérés font de la Malaisie une destination de tourisme médical très appréciée. En 2019, 800 000 étrangers ont fréquenté les hôpitaux de Penang et Kuala Lumpur.

De nombreux programmes sont en cours pour la rénovation d’hôpitaux publics, la construction de polycliniques privées, ou encore la formation et la diffusion d’informations santé. Des réformes accompagnent ces programmes pour améliorer encore le système de santé et favoriser les investissements dans le secteur.

Si les infrastructures se multiplient, la gestion des effectifs est plus problématique et le manque de personnel médical dans le public se fait sentir et peut générer des délais d’attente importants. Les Malaisiens ont accès aux soins gratuitement, ou pour un coût dérisoire dans les lieux de santé publics. Pour limiter cela, les expatriés paient un tarif plus élevé dans le public et sont clairement invités à utiliser le secteur privé. Une assurance maladie privée prend alors tout son sens.

Les coûts de la santé

Généralement, les soins en Malaisie sont abordables mais l’accumulation d’actes médicaux peut rapidement faire grimper la facture. Les tarifs des hôpitaux malaisiens englobent les:

  • frais de consultation,
  • médicaments prescrits et remis sur place,
  • examens complémentaires réalisés sur place.
Boite de médicaments sur lit de billets de 100RM

Vous trouverez des pharmacies un peu partout, ouvertes tous les jours de la semaine. Les médicaments y sont de bonne qualité et ne sont pas délivrés sans ordonnance.

Voici des fourchettes de tarifs pour vous donner une idée:

  • Une première consultation de médecin en hôpital public ou privé pour les expatriés coûtera entre 13€ et 57€, et les consultations de suivi entre 10€ et 25€ suivant les prestations dispensées. Il ne sera pas nécessaire d’avoir une prescription pour consulter un spécialiste.
  • Une chambre particulière dans un hôpital privé coûte en moyenne entre 50€ et 178€ par jour. A titre de comparaison, le coût d’un IRM dans le public est d’environ 148€, alors qu’il sera d'environ 258€ dans le privé. En cas d’hospitalisation en Malaisie, quel que soit le lieu, il n’est pas rare que l’hôpital vous demande d’avancer une partie des frais médicaux. Ces frais représentent 6% à 10% de la facture totale pour l’admission dans un hôpital privé. Alors si vous devez vous faire opérer d’urgence, il est conseillé d’avoir soit une bonne avance sur votre compte bancaire, soit une carte de crédit qui permet d’avancer les frais. 
  • Concernant la maternité, un accouchement standard coûte entre 650€ et 2 100€ dans le privé. Il faudra compter entre 1 300€ et 3 250€ pour une césarienne.
  • Pour ce qui est du dentaire, les tarifs restent abordables. Il vous en coûtera 10€ pour un simple check-up, environ 22€ pour un nettoyage et 355€ pour une couronne en céramique. Une assurance santé sera donc utile en cas de soins fréquents chez le dentiste.

L’assurance santé locale

Si vous êtes malaisien

Le régime de santé universel en Malaisie permet aux Malaisiens de bénéficier d’un système de soins complet et efficace, particulièrement dans les grandes villes. Il est régi par le ministère de la santé et financé par les impôts sur le revenu. Cependant, il faut être en mesure de présenter une carte d’identité malaisienne si vous voulez bénéficier des soins en hôpitaux publics à moindre coûts ou gracieusement.

Si vous êtes étranger

Les étrangers sont tenus de prendre une assurance maladie et de fréquenter le privé. Sauf en cas d’urgence, où ils sont autorisés à fréquenter un hôpital public. Ce n'est pas la seule différence de droit entre malaisiens et étrangers, retrouvez l'article sur ce sujet : La Malaisie, pays musulman.

En tant qu’expatrié, vous pouvez faire le choix d’une assurance santé locale avec les garanties qui vous conviennent. Les couvertures locales sont souvent limitées par des plafonds. On peut les classer en deux gammes de produits :

  • Les produits ciblés pour la population moyenne locale (plafonds de 20 000 à 60 000€ et limitations très basses sur la médecine courante)
  • Les produits ciblés sur la population locale CSP++ et les expatriés (plafonds de 500 000 à 1.000 000€)

Si vous choisissez une assurance locale, le réseau de soins vous sera imposé et les frais de maternité ne seront pas ou peu couverts.

Il est important de comprendre aussi que les contrats locaux fonctionnent sur des principes complètement différents de nos mutuelles françaises :

  • Le contrat ne dure qu’un an, c’est l’assureur qui vous propose à la fin de l’année de le renouveler,
  • Si vous avez coûté cher à l’assureur, il ne vous proposera pas de le renouveler ou peut-être à un tarif plus cher,
  • Si vous atteignez un plafond de garantie, le contrat sera certainement résilié,
  • C’est l’assureur qui définit quels traitements sont remboursés.

Ces différences peuvent paraître anecdotiques mais elles changent complètement la donne en cas de maladie grave ou chronique.

Notre choix pour une assurance locale

Personnellement, nous avions opté pour une assurance locale qui prenait en charge uniquement les frais d’hospitalisation sous certaines conditions à hauteur de 100 000RM (22000€) par an et par personne. Avec le recul, je me rends compte que c’était risqué, ce plafond peut vite être dépassé et nous n’étions pas couverts lors de nos voyages hors de la Malaisie. En revanche, le coût de cette assurance était assez faible : 55€ /mois pour nous 4. Pour voir nos autres dépenses mensuelles budgétisées, vous pouvez lire l'article consacré au budget sans se priver.

L'assurance santé internationale

La Malaisie est devenue une des destinations préférées du tourisme médical, en raison du coût des prestations modéré par rapport à son voisin Singapour ou même à la Thaïlande et du niveau de soins élevé.

Les assureurs internationaux classent encore la Malaisie parmi les pays à coût médical modéré même si cette sollicitation médicale extérieure donne lieu à une inflation des prix des soins dans le privé.

La souscription d’une assurance santé est donc primordiale pour pouvoir obtenir de bons remboursements et accéder aux bons établissements.  Elle vous permet aussi d’être couvert lors de vos déplacements dans d’autres pays d’Asie et en France.

Les assurances santé expatriés sont généralement plus compétitives que les assurances locales équivalentes mais elles offrent surtout des garanties contractuelles et légales plus fortes en cas de gros problème de santé. Elles peuvent être souscrites au 1er euro ou en complément de la CFE (Caisse des Français de l’Étranger). Étant donné les prix de santé en Malaisie, une formule basique ou moyenne suffit pour être correctement pris en charge.

Pour les budgets restreints, il est conseillé de choisir une garantie économique comprenant l’hospitalisation et les frais courants avec une franchise soit forfaitaire, soit de 10% sur certains frais et pas d’optique ni de dentaire ; elle remboursera intégralement l’hospitalisation et partiellement (mais très convenablement) les examens et la pharmacie.

Pour les petits budgets, il est conseillé de choisir une garantie hospitalisation seule qui sera indispensable pour ne pas se retrouver en grande difficulté médicale et financière en cas d’urgence.

L’assistance rapatriement peut vous être d’une grande utilité en Malaisie si vous ne résidez pas dans les grandes villes du pays, si vous vous déplacez régulièrement ou si vous voulez pouvoir être rapatrié en France en cas de gros problème de santé.

Pour conclure

Finalement, tout dépend du budget que vous accordez à la santé de la famille. Si par nature, vous ne fréquentez pas ou peu les hôpitaux, une simple assurance locale couvrant la totalité des frais d'hospitalisation pourrait suffire. En revanche, si vous avez des casse-cous à la maison ou si vous prévoyez d'accoucher en Malaisie, mieux vaut viser une assurance plus large et ainsi être serein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.